Maurice Constantin-Weyer, écrivain, Bourbonne-les-Bains, 24 avril 1881 - Vichy, 18 octobre 1964.

Dans sa jeunesse, il fréquente le Lycée Henri VI où il se lie d'amitié avec Gus Bofa. En 1904, il part pour le Manitoba et acquiert des terres dans la petite ville rurale de Saint-Claude, principalement peuplée de colons français. L'agriculture n'est pas sa vocation et il fait faillite après deux ans ans seulement mais reste dans la région, où il épouse une jeune métisse en 1910 (ils auront trois enfants) et survit assez misérablement comme journalier. Il retourne au pays pour prendre les armes.

Dans des livres de souvenirs, des biographies, des romans, il décrit l'histoire, les paysages, la vie des pionniers de l'Ouest Canadien. Son livre le plus connu est le roman « Un homme se penche sur son passé », Prix Goncourt 1928.